Journée Mondiale de l’AVC 2023, l'espoir de la recherche

Publié le 24 octobre 2023

Urgences_AVC

Découvrez comment la recherche française est en passe de changer les gold standards mondiaux de la prise en charge en urgence de l’AVC ischémique !

Contenu

 A l’occasion de la journée mondiale de l’AVC le 29 octobre et à l’initiative d’une équipe de l’Hôpital Fondation Rothschild, le consortium BOOSTER, lauréat d’un appel à projet France 2030 présente ses résultats. En seulement 3 ans, des progrès concrets pour sauver le cerveau des patients : 6 brevets, publication de 29 résultats significatifs, création d’une startup, ouverture d’un data center contenant + de 4 000 images constitution de la plus importante banque de caillots en Europe avec 5 000 caillots.

Des chiffres alarmants, une urgence vitale !

140 000 français victimes d’AVC/an, 1ère cause de mortalité chez les femmes et 1ère source de handicap acquis chez l’adulte et une prévision de +35% d’AVC à l’horizon 2030. Chaque minute perdue entraine des dommages irréversibles sur le cerveau. En France, on constate une moyenne de 160 minutes entre les 1ers symptômes et l’arrivée du patient à l’hôpital et 45 minutes entre les examens biologiques et d’imagerie et la mise en route des traitements1.

 

En 3 ans seulement 4 avancées majeures pour sauver le cerveau des patients

mazighi

Cette aventure de recherche est partie d’une intuition. En étudiant « l’intimité » du caillot bouchant l’artère cérébrale, nous allions comprendre pourquoi le traitement de référence fonctionne chez certains patients et pas du tout chez d’autres. Grâce à notre importante banque de caillots d’AVC, nous avions un temps d’avance sur d’autres équipes internationales, les fonds publics de France 2030 nous ont donné un incroyable et indispensable coup d’accélérateur.

Neurologue à l’Hôpital Fondation Rothschild

1. Compréhension de la résistance du caillot au traitement

Pour la 1ère fois au monde, l’équipe BOOSTER est parvenue à identifier la cause de la résistance au traitement. Elle tient à la morphologie des caillots protégés par une coque très dure formée par de la fibrine, des plaquettes et des composants de cellules de l’immunité, un processus qui pourrait être aggravé par des bactéries bucco-dentaires.

 

2. Gagner du temps avant l'arrivée à l'hôpital

Une simple prise de sang réalisée en urgence dans le camion des pompiers permet de déterminer le type d’AVC en identifiant la présence ou non d’un caillot et de diriger le patient vers la structure disposant d’équipements et d’expertises appropriés. Le biomarqueur sanguin est identifié, la création du kit d’analyse de la prise de sang à destination des Samu/pompiers est en cours de développement.

 

3. L'IRM pour prédire la résistance au traitement et le risque de handicap

Grâce à l’analyse rétrospective par Intelligence Artificielle de plus de 4 000 images de patients victimes d’AVC, nous avons pu définir des algorithmes et tester leur robustesse sur un critère de prédiction du risque de handicaps sévères. Cette découverte nous permet déjà pour certains cas, en situation d’urgence vitale, d’adapter les traitements.

 

4. L'émergence de nouveaux traitements

Encore aujourd’hui sur 3 patients victimes d’AVC, l’un va guérir, le 2e conservera des séquelles et le 3e décédera dans l’année. Le traitement de référence, la thrombolyse, injecté pour dissoudre le caillot est efficace pour moins de 20% des patients. 5 essais cliniques sont en cours avec des médicaments disponibles sur le marché et de nouvelles molécules.

Désilles

Notre équipe BOOSTER a démontré que la fatalité n’était plus de mise dans l’AVC. Nos nouvelles connaissances en biologie et en imagerie sur le caillot font entrer l’AVC dans l’ère de la médecine personnalisée. Son enjeu, donner en situation d’urgence vitale, le bon traitement au bon patient et réduire significativement les décès et les handicaps post-AVC.

Neurologue à l’Hôpital Fondation Rothschild

En savoir plus sur le programme de recherche BOOSTER

Le programme BOOSTER* (Brain clOt persOnalized therapeutic Strategies for sTroke Emergent Reperfusion) soutenu par l’Agence National de la recherche et piloté par le Pr Mikael Mazighi, neurologue à l’Hôpital Fondation Rothschild, s’est donné 5 ans (2019-2025) pour faire émerger la médecine personnalisée des AVC ischémiques en situation d'urgence. France 2030 ANR
BOOSTER initié par les équipes de l’Hôpital Fondation Rothschild et coordonné par l’AP-HP rassemble un consortium transdisciplinaire de 15 partenaires de renommée internationale et aux expertises différentes :
5 laboratoires de recherche expérimentale, 4 équipes de recherche clinique et d'imagerie, 2 universités, 4 partenaires industriels

Site internet Booster

Ressources utiles

  • Communique de presse - AVC- Hopital Fondation Rothschild - 23102023.pdf

  • Dossier de presse - AVC - Hopital Fondation Rothschild - 23102023.pdf

Actualités liées

Soirée Recherche 2024

le 04 avril 2024 : Inscrivez-vous à la deuxième soirée recherche de l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild

Publié le 11 mars 2024

Ouverture de l'Institut Français de Myopie

1 Français sur 2 myope en 2050 ! Pour faire face à l’épidémie mondiale de myopie, l’Hôpital Fondation Rothschild ouvre le 1er institut en Europe spécialisé...

Collaboration internationale : Ouverture d'un nouveau centre tête et cou à Rabat (Maroc)

Le 19 février 2024. La Fondation Adolphe de Rothschild (Paris) et la Fondation Cheikh Zaïd (Rabat) annoncent l’ouverture, le 4 mars prochain, d’un centre médical «...

Publié le 20 février 2024