1ère consultation "opération de la hernie discale sous endoscopie" en Ile-de-France

Publié le 2 décembre 2022

Atouts de l’endoscopie pour le patient : une intervention chirurgicale courte et en ambulatoire, une précision accrue du geste (plus de cicatrice ni de douleurs dorsales post-opératoires).

Contenu

La hernie discale lombaire a une incidence plus forte chez les 35-49 ans*. Les douleurs sciatiques qui en découlent entrainent, entre autres, arrêts de travail, consommation d’antalgiques, limitation des activités physiques, santé mentale affectée…
En première intention, la hernie discale se traite par médicaments et infiltrations. Si le patient n’est pas soulagé, la chirurgie est alors envisagée. Jusqu’à présent, cette intervention sous anesthésie générale nécessitait une incision de 2 à 4 cm pour dégager le nerf coincé et 1 nuit d’hospitalisation pour le suivi post-opératoire. Si les douleurs sciatiques cessent, en général, immédiatement après l’opération, les dommages musculaires liés à l’incision entraînent fréquemment des douleurs lombaires qui peuvent être plus ou moins handicapantes.

*source

L’Hôpital Fondation Rothschild, 1er hôpital francilien à proposer la herniectomie lombaire par voie endoscopique en pratique courante

La chirurgie par voie endoscopique est en passe de changer les standards de prise en charge de la hernie discale, avec dans la majorité des cas : une intervention courte (45 minutes), une incision très précise de moins 8 mm qui préserve l’ensemble des muscles du dos, pas de nuit d’hospitalisation et très peu de douleurs.
Cette technique chirurgicale très innovante repose sur un fin canal - ou conduit - de travail (de 8 mm de diamètre) appelé endoscope au travers duquel le chirurgien introduit des instruments chirurgicaux et une caméra.

 

« L’étroitesse du canal de travail et le guidage précis, par l’image, du geste chirurgical nous permet de ne plus avoir à trop endommager les muscles pour atteindre la colonne vertébrale. Quelques heures après l’intervention et après une surveillance post-opératoire, le patient peut ressortir de l’Hôpital en ayant dans la majorité des cas, presque aucune douleur » précise le Dr Antoine Kourilsky, Neurochirurgien à l’Hôpital Fondation Rothschild, à l’initiative du développement de cette technique.

« Nous avons, depuis juillet 2022, opéré une dizaine de patients par voie endoscopique. Pour chacun d’entre eux, la récupération post-opératoire a été optimale. Nous avons désormais la capacité, plateaux techniques et neurochirurgiens formés, de monter en charge pour proposer cette intervention mini-invasive et très efficace à de nombreux patients souffrant de hernie discale » conclut le Dr Kourilsky.

Hernie discale lombaire – Un mal complexe à prendre en charge

Le disque intervertébral est une structure assurant un rôle d’amortisseur (souvent apparenté à un « coussinet » ou à un « oreiller plein de plumes ») et d’articulation permettant une certaine mobilité du rachis. Aux derniers étages des lombaires, ces disques sont soumis à de plus grandes contraintes mécaniques (plus de poids, plus de mobilité) et les exposent à une dégradation plus fréquente : la discopathie. Cette affection peut provoquer une usure de la paroi du disque (« la taie d’oreiller ») pouvant résulter en une hernie (« tas de plumes s’étant échapée de l’oreiller »).

C’est la compression des nerfs par cette hernie qui peut provoquer des douleurs appelées radiculalgies dont la plus connue est la sciatique. Le traitement va alors chercher à calmer la douleur avec des antidouleurs ou encore des infiltrations au plus près du conflit discal. En cas d’échec, un traitement neurochirurgical peut être proposé. Il va consister à aller retirer le fragment discal en cause. Ce traitement chirurgical sera proposé, en urgence, si le patient présente un manque de force dans la jambe, impossibilité à uriner, ou encore perte des sensations périnéales.

 

La prise en charge à l'Hôpital Fondation Rothschild

L’Hôpital Fondation Rothschild, est le 1er hôpital francilien à proposer la herniectomie lombaire par voie endoscopique en pratique courante.

Cette intervention est uniquement proposée aux patients pour lesquels les traitements médicamenteux et les infiltrations n'ont pas permis de soulager la douleur.

Afin d'évaluer la pertinence de la prise en charge, le patient devra être adressé à l'hôpital par son médecin référent (généraliste ou spécialiste) par l'intermédiaire d'un courrier médical expliquant son parcours et les traitements déjà réalisés.

Une consultation spécialisée "opération de la hernie discale sous endoscopie" est désormais ouverte.

En savoir plus

Contacts Presse

Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild    
Emmanuelle Le Roy
Tel : 01 48 03 67 51                          

LJ Communication           
Maryam De Kuyper - Anne-Laure Brisseau 
Tel : 01 45 03 89 94 - 01 45 03 50 36

Actualités liées

ART AGAINST PAIN : 93 000 € collectés

Carton plein pour la vente aux enchères ART AGAINST PAIN organisée par Urban Signature au profit de l’Hôpital Fondation Rothschild ! 93 000 € collectés dont...

Publié le 1 décembre 2022

Palmarès World's Best Hospitals 2023 de Newsweek

Le département de neurosciences de l’Hôpital Fondation Rothschild classé dans le TOP 50 mondial des services de neurologie !

Publié le 28 octobre 2022

L'Hôpital Fondation Rothschild alerte sur l'épidémie de myopie

A l’occasion de la Journée Mondiale de la vue du 13 octobre 2022, les experts de l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild alertent sur l’épidémie de myopie...

Publié le 12 octobre 2022