Contenu
Livre

Présentation

Le centre de compétence CRNK de l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild prend en charge des patients atteints d’un kératocône.

Les principaux objectifs du CRNK sont les suivants :

  • Le recensement et l’étude épidémiologique des patients atteints de kératocône.
  • L’harmonisation des conduites diagnostiques et de thérapeutiques.
  • Le développement et l’évaluation des nouvelles options de prise en charge.
  • L’information grand public autour de cette maladie rare.
  • La diffusion des connaissances scientifiques sur la maladie.

 

Soignant

Équipe du centre de compétence

Le CCMR CRNK de l’Hôpital Fondation Rothschild est coordonné par le Pr Eric Gabison. L’ensemble des praticiens du Département d’Ophtalmologie spécialisés dans les maladies de la cornée est impliqué dans le Centre, aussi bien dans la prise en charge médicale et chirurgicale des patients, que dans la prévention et le développement d’innovations diagnostiques et thérapeutiques.  

Hôpital

Votre prise en charge à l'Hôpital Fondation Rothschild

Tout patient atteint de kératocône, quelque soit sa sévérité, peut être suivi à l'Hôpital Fondation Rothschild. Il doit simplement être adressé par courrier d'un ophtalmologue.

Lors de la première consultation, le patient bénéficie d'un examen ophtalmologique précis et d'examens topographiques cornéens afin de grader la sévérite du kératocône. 

La consultation permet également l'explication au patient de sa pathologie, ainsi que les moyens utilisés pour en freiner la progression.

Il est nécessaire de consulter plusieurs fois la première année de suivi afin de s'assurer de l'absence d'évolutivité du kératocône.

Lorsqu'un kératocône est considéré comme évolutif, il peut être décidé d'effectuer un traitement au laser par Cross-linking. La technique utilisée à l'Hôpital Fondation Rothschild est celle du cross-linking avec Iotonphorèse. Ce traitement n'a pas pour objectif d'améliorer la qualité visuelle du patient, mais d'essayer de ralentir l'évolution du kératocône.

Lorsqu'un kératocône est considéré comme non-évolutif, plusieurs stratégies sont discutées afin d'améliorer l'acuité visuelle du patient :

  • correction optique simple par un médecin spécialiste de la réfraction du kératocône,
  • adaptation en lentilles rigides par un médecin contactologue,
  • pose d'anneaux intra-cornéens au laser Femtoseconde,
  • greffe de cornée (lamellaire ou transfixiante).

Toutes ces indications sont discutées; et chaque décision est prise avec le consentement libre et éclairé du patient.

Autres sites utiles

ORPHANET : le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 

CRNK : Centre de Référence National du Kératocône 

SENSGENE : Filière de santé maladies rares, maladies rares sensorielles

Consultez un spécialiste

Par mail ou par téléphone prenez rendez-vous dans notre hôpital, en secteur 1, sans dépassement d’honoraires

Soutenez nos projets

Nous avons besoin de vous pour changer la vie des patients

Actualités liées

Témoignage Patient : Jnyana, atteint d'une maladie rare en ophtalmologie

Jnyana, 23 ans, étudiant en droits et créateurs de contenus, atteint du syndrome de Stickler, une maladie génétique provoquant des atteintes ophtalmologiques, squelettiques et ORL.

Publié le 28 février 2022

Un nouveau robot de neurochirurgie pédiatrique financé par les dons

L’épilepsie est la maladie neurologique chronique la plus répandue en France. 500 000 personnes en sont atteintes dont une grande majorité d’enfants.

La transplantation hépatique : traitement de dernier recours dans la maladie de Wilson ?

Neurology Journal publie les résultats d’une étude menée sur 5 ans auprès de 18 jeunes patients

Publié le 20 juillet 2020