Livre

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Le disque intervertébral est une structure fibrocartilagineuse (cartilage riche en collagène), située entre deux vertèbres, qui assure un rôle d’amortisseur et garantit l’articulation et la mobilité du rachis. Aux derniers étages des lombaires, ces disques sont soumis à de plus grandes contraintes mécaniques (plus de poids, plus de mobilité) et les exposent à une dégradation plus fréquente : la discopathie. Cette affection peut provoquer :

  • une déshydratation simple,
  • une déformation modérée avec un bombement ou
  • jusqu’à l’apparition d’un fragment plus mobile et déplacé (déplacement du disque de cartilage entre deux vertèbres) : la hernie discale.

C’est ce déplacement anormal d’une partie du disque intervertébral qui peut provoquer des douleurs. 

  • 30 et 50 ans

    tranche d'âge la plus touchée par les hernies discales et surtout les hommes

  • 90 à 95 %

    des hernies se situent à l’un des deux derniers niveaux (entre les 4e (L4) et 5e (L5)) des vertèbres lombaires

  • 40 %

    des personnes ayant une hernie discale ne souffrent pas de douleurs lombaires

Examens

Examens

L’examen d’imagerie n’est pas systématique dans les premiers jours ou premières semaines de douleur. Si la durée d’évolution est trop longue ou en prévision d’infiltrations, il sera alors réalisé. Les radiographies du rachis, généralement réalisées en position debout, permettent d’évaluer l’aspect global de la colonne et d’identifier :

  • une scoliose (déviation de la colonne vertébrale),
  • des discopathies (détérioration des disques de la colonne vertébrale)
  • ou encore une arthrose (maladie articulaire qui détruit le cartilage de l’os et du tissu synovial). 

Le scanner et l’IRM du rachis lombaire sont des imageries en coupe permettant l’analyse des rapports des disques avec le corps. Ces examens montrent les éventuels conflits discoradiculaires (relation anormale entre une ou plusieurs racines nerveuses et les disques intervertébraux correspondants). Ces examens sont indispensables avant tout traitement invasif (infiltrations ou chirurgie) afin de confirmer le conflit et éliminer les diagnostics différentiels. 
 

Don par legs

Traitement

 Le traitement va chercher à calmer la douleur et l’inflammation causées par le conflit de la hernie sur la racine par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et des antidouleurs. Le port d’une ceinture lombaire peut aider à la relaxation musculaire.
Si le traitement est insuffisant, on peut réaliser des infiltrations épidurales (injections de corticoïdes, anti-inflammatoire) au plus près du conflit discal. 
 

En cas d’échec de ces traitements, un traitement neurochirurgical peut être proposé, traitement qui consiste à aller retirer le fragment discal en cause. Le traitement chirurgical sera proposé en urgence s’il existe un élément parmi les critères suivants : manque de force dans la jambe, impossibilité à uriner, ou encore perte des sensations périnéales.
 

Hôpital

La prise en charge à l'Hôpital Fondation Rothschild

Le service de médecine hospitalière de l’Hôpital Fondation Rothschild prend en charge les patients atteints d’hernie discale en consultation, adressé par un médecin traitant, et les accompagne dans leur suivi médical. En cas de chirurgie, vous serez adressé au service de neurochirurgie adulte de l’Hôpital. 

Consultez un spécialiste

Par mail ou par téléphone prenez rendez-vous dans notre hôpital, en secteur 1, sans dépassement d’honoraires

Soutenez nos projets

Nous avons besoin de vous pour changer la vie des patients