AVC : une prise de sang pour améliorer la prise en charge

Publié le 29 octobre 2021

Pr Mazighi

Comment une simple goutte de sang, prélevée et analysée en direct dans le camion du Samu ou des pompiers, pourrait révolutionner le pronostic des patients victimes d’accident vasculaire cérébral ?

Contenu

C’est l’objectif d’une étude en cours à l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild : le projet BOOSTER.

 Piloté par le Pr Mikaël Mazighi cette étude cherche à réduire le délai de prise en charge de l’AVC.

Dans un communiqué de presse diffusé à l'occasion de la Journée Mondiale de l'AVC, le Pr Mazighi souligne : « Avec une simple goutte de sang, nous pourrons demain, définir le degré de résistance du caillot et nous saurons à l’avance quels types de médicaments dispenser et quelles interventions envisager ».

 

Gagner du temps, c’est gagner du cerveau, chaque minute perdue représente la destruction de 2 millions de neurones.

1ère mondiale, ce projet de recherche est un espoir tangible de changer le paradigme international de la prise en charge en urgence.

A lire aussi

La prise en charge des accidents vasculaires cérébraux à l'Hôpital Fondation Rothschild.

Actualités liées

Sclérose en plaques, COVID et nouveaux traitements :

Des innovations thérapeutiques et une évolution du parcours de soin de patients atteints de sclérose en plaques (SEP)

Congrès EPIFOR 2022

vendredi 25 mars 2022, participez au congrès EPIFOR

Congrès eNeuroVasc

La 2ème édition d'eNeuroVasc se tiendra mardi 5 avril 2022, à la Philharmonie de Paris et sur internet.