Le projet SEDAAR est l’un des 10 lauréats du programme Grand Défi du Health Data Hub

Publié le 13 juillet 2020

prix SEDAAR

Un applicatif d’Intelligence Artificielle pour diagnostiquer 34 pathologies de la rétine.

Contenu

Sélectionné parmi 138 dossiers dans le cadre de l’appel à projets « L'Intelligence Artificielle pour une expérience améliorée du système de santé », l’Hôpital Fondation Rothschild et son partenaire ADCIS vont bénéficier de l’accompagnement technique du Health Data Hub et d’un soutien financier de 300 000 euros du Grand Défi et de BPI France.

S’intégrant au début du parcours de soins en ophtalmologie, l’applicatif d’Intelligence Artificielle SEDAAR (Screening for Eye Disease using Automated Analysis of Retinal photography) a une triple vocation :

  • donner un large accès à un dépistage de pathologies rétiniennes fréquentes ;
  • cibler les patients dont la pathologie nécessite une expertise médicale rapide ;
  • et servir de base à des travaux de recherche publique et/ou privée.

Le vieillissement de la population française conjugué à la pénurie annoncée et déjà amorcée d’ophtalmologues (de 5800 en activité en 2020 à 4000 à l’horizon 2025) ont amené les professionnels de l’ophtalmologie à réorganiser leur mission de soins. C’est d’ailleurs l’un des domaines de la médecine qui a le plus innové pour repenser les parcours-patients. Au rang des solutions proposées, la coopération renforcée avec les orthoptistes et le recours à l’IA figurent en bonne place. C’est précisément sur ces deux axes que s’est construit le projet SEDAAR.

« Le caractère novateur de notre projet réside dans son approche pluri-pathologique avec 34 pathologies rétiniennes détectées à terme. Des systèmes d’IA existent déjà pour diagnostiquer la Rétinopathie Diabétique, le glaucome ou encore la DMLA, mais aucune IA ne permet à partir d’images acquises lors des phases d’examens réalisées par les orthoptistes, de déterminer avec précision si le patient présente ou non une pathologie ophtalmologique » explique le Docteur Rabih Hage, ophtalmologue à l’Hôpital Fondation Rothschild et pilote du projet SEDAAR.

« Avec 100.000 patients vus par an dans notre hôpital et nos centres de dépistage, nous disposions de tous les atouts pour construire la plus importante base de données française d’images rétiniennes. Il nous manquait cependant les moyens financiers pour recruter une équipe projet et augmenter nos capacités de stockage informatique pour véritablement lancer ce programme d’IA » précise Kevin Joubel, responsable de l’Unité Data Science, Rothschild Medical Development.

L’enjeu de ces 18 prochains mois consistera à annoter 45 000 images acquises en 3D par Optical Cohérence Tomography et, en 2D par rétinophotos. Ce travail s’appuiera sur l’expertise en ophtalmologie de l’Hôpital Fondation Rothschild et sur l’expérience d’ADCIS dans le domaine de l’imagerie et de l’Intelligence Artificielle.

« Nous sommes l’un des leaders français du traitement d’images médicales et sommes devenus une véritable référence en ophtalmologie avec la gestion de la base Messidor qui recense 1200 images annotées de Rétinopathie Diabétique que nous mettons à disposition des équipes de recherche dans le monde entier. Nous avons également une expertise reconnue dans l’IA appliquée à l’ophtalmologie » ajoute Bruno Laÿ, PDG-Fondateur d’ADCIS.

D’ici 2 ans, grâce à ce financement, les orthoptistes et ophtalmologues de l’Hôpital Fondation Rothschild auront en phase-test les premiers algorithmes d’aide au diagnostic des maladies courantes et rares de la rétine. Une fois la robustesse des algorithmes confirmée par un marquage CE et une étude clinique à grande échelle, l’étape suivante consistera à mettre ces algorithmes à disposition des professionnels de l’ophtalmologie et des industriels afin qu’ils intègrent cet applicatif dans leur pratique clinique et dans leurs équipements et logiciels-métiers. Ce projet qui vise à donner le bon niveau de soin au bon patient par le bon professionnel est vertueux pour l’Assurance-maladie et pour les patients qui pourront être suivis par des orthoptistes en cas de problèmes simples et par des ophtalmologues en cas de pathologies détectées.

« Cette reconnaissance du Health Data Hub nous conforte dans notre ambition de devenir l’un des chefs de file français de la recherche en IA sur les pathologies Tête et Cou » conclut Julien Gottsmann, Directeur Général de l’Hôpital Fondation Rothschild.

Communiqué de Presse projet SEDAAR

Actualités liées

Les échanges de l'ophtalmologie n°2

Le 25 Janvier 2022 à 19h : Conférence digitale en live, organisée par le département d'ophtalmologie de l'Hôpital Fondation Rothschild.

Publié le 20 janvier 2022

Traitement des AVC : La startup Basecamp vascular invitée au CES 2022

La FRENCH TECH au CES 2022 (du 5 -7 janvier) de Las Vegas. La startup basecamp vascular part à la conquête des USA avec sa solution...

Réussite de la 1ère implantation d’une cornée artificielle chez une patiente aveugle

Le Pr Eric Gabison, ophtalmologue à l’Hôpital Fondation Rothschild, a réalisé le mois dernier pour la première fois en Europe, une greffe d’une cornée 100% artificielle

Publié le 26 novembre 2021