Le nerf optique : un indicateur robuste d'évaluation des commotions cérébrales ?

Publié le 1 février 2021

Photo d'un match de rugby

Existe-t-il un lien entre la perte en fibres nerveuses du nerf optique et les commotions cérébrales ? Pour répondre à cette question, l’Hôpital Fondation Rothschild et le Racing 92 ont initié un projet de recherche inédit dans ce sport. Son objectif ? Surveiller par des examens d’imagerie (OCT*), le nerf optique des joueurs professionnels du Racing 92. Les résultats de cette étude pourraient permettre d’identifier un biomarqueur facilement accessible pour le suivi neurologique des joueurs.

Contenu

Ce projet de recherche mené par l’Hôpital Fondation Rothschild en partenariat avec le Racing 92 s’intègre dans une démarche d’innovation lancée depuis plusieurs années par le Club. Il est le prolongement du développement d’un outil d’évaluation neurocognitive et complète un ensemble d’études innovantes menées sur la mêlée, la touche et  le protocole d’optimisation du chaussage. Toutes ces études de pointe autour de la santé des joueurs sont conduites avec des experts de la recherche française. Elles s’appuient sur la contribution active de l’équipe de joueurs professionnels et sur la collaboration de deux étudiants-chercheurs de Polytechnique et des Arts et Métiers (ENSAM). 

Le sujet des commotions est au cœur des préoccupations des clubs et de la Ligue Nationale de Rugby. A ce jour, aucune étude ne s’est intéressée prospectivement à un éventuel lien entre la perte des fibres nerveuses rétiniennes et les commotions cérébrales chez les rugbymen. Pour répondre à cette question, le service de recherche clinique de l’Hôpital Fondation Rothschild a basé son projet de recherche sur un examen par OCT du nerf optique et de la rétine. Simple et rapide à réaliser, il permet d’évaluer la quantité de fibres nerveuses rétiniennes.

Si les résultats montrent un lien entre la quantité de fibres nerveuses rétiniennes et les commotions, cet examen pourrait apporter au staff médical des informations supplémentaires pour suivre l’évolution neurologique des joueurs. 

« Véritable fenêtre sur le cerveau, le nerf optique est facilement accessible par un appareil d’imagerie (OCT). Son analyse chez les joueurs de rugby pourrait être un bon reflet de l’état neurologique des joueurs, et permettrait, à terme, d’évaluer les répercussions neurologiques des sports de contact, ainsi que les moyens de protection pour préserver la santé des pratiquants » précisent le Dr Martine Mauget-Faÿsse et Vivien Vasseur, initiateurs et pilotes de cette étude à l’Hôpital Fondation Rothschild.

« Concernant nos travaux sur le diagnostic, le suivi et le traitement des commotions cérébrales, nous sommes ravis de constater que les joueurs souhaitent être de mieux en mieux informés et protégés car ce sport est non seulement leur passion mais aussi leur métier. Rendre public tous nos travaux est aussi l’occasion pour nous de protéger les jeunes pratiquants et les sportifs amateurs de tous les sports de contact » déclare Dr Quentin Vincent, médecin du Racing 92 suivant ce projet.

*tomographie par cohérence optique (OCT).

Communiqué de presse saison de rugby 2020-2021 le nerf optique : un indicateur robuste d’évaluation des commotions cérébrales ?

Contacts Presse

Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild    
Emmanuelle Le Roy
Tel : 01 48 03 67 51                          

LJ Communication           
Maryam De Kuyper - Anne-Laure Brisseau 
Tel : 01 45 03 89 94 - 01 45 03 50 36

Actualités liées

Prévenir la myopie - Pr Ramin Tadayoni

Le Pr Ramin Tadayoni fait le point sur l'épidémie de myopie qui touche la population mondiale.

Publié le 19 octobre 2021

Arrêtons de frotter nos yeux !

Le Dr Damien Gatinel, chef de service ophtalmologie à l’Hôpital Fondation Rothschild met en garde : se frotter les yeux semble un geste banal, mais sa...

Publié le 14 octobre 2021

Journée mondiale de la vue 2021

Dépistage gratuit et sans rendez-vous : Samedi 16 octobre 2021 de 10h à 17h

Publié le 11 octobre 2021