Félicitations aux 4 lauréats 2023 du « Edmond de Rothschild Foundation Medical Fellowship Program »

Publié le 23 octobre 2023

Façade Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild

Le jury* réuni le 6 juillet par l’Hôpital Fondation Rothschild a sélectionné les candidatures de médecins prometteurs souhaitant s’engager dans un cursus hospitalo-universitaire dans le domaine Tête et Cou. Grâce au soutien des Fondations Edmond de Rothschild, ils recevront chacun une bourse du « Medical Fellowship Program » pour effectuer leur mobilité internationale. Ce programme très sélectif, mené en collaboration avec la faculté de Médecine de l’Université de Paris, a déjà permis plusieurs promotions hospitalo-universitaires d’alumni.

Contenu

Destinées à soutenir la mobilité internationale de courte durée (moins d’1 an), ces bourses Fellowship sont un tremplin pour des praticiens souhaitant s’engager dans un cursus hospitalo-universitaire dans les pathologies tête et cou. Doté d’un montant global annuel de 100 000 €, ce dispositif contribue à financer le séjour des lauréats au sein d’une structure de recherche à l’étranger. Ce programme, qui alterne chaque année bourses de Fellowship (soutien à la mobilité internationale de praticiens en fin de post-doctorat et candidatant à un poste de MCU-PH ou de PU-PH) et bourses de Scholarship, est financé par les Fondations Edmond de Rothschild (Mémorial de Genève).

COMPOSITION DU JURY :  Anne-Marie Amanteras - de Saxcé (Conseillère santé et solidarité du Président de la République) ; Pr Lionel Collet (Président de la Haute Autorité de Santé) Pr Pierre Gressens (Directeur de recherche en neurobiologie à l’Inserm) ; Karin Jestin (Directrice générale des Fondations Edmond de Rothschild) ; Pr Philippe Ruszniewski (Doyen de l'UFR de Médecine de l’Université de Paris) ; Ariane de Rothschild (Présidente du conseil d'administration de l’Hôpital Fondation Rothschild) ; Pour l’Hôpital Fondation Rothschild :  Dr Jean-Michel Devys (Chef du département d’anesthésie-réanimation) ; Dr Olivier Galatoire (Chef du département d’ophtalmologie) ; Julien Gottsmann (Directeur général) ; Dr Michael Obadia (Chef du département neurosciences)

LAURÉATS 2023 FELLOWSHIP PROGRAM

Clément Aveneau - Fellowship 2023

Résidence : Université Amsterdam // Fellowship 12 mois : 20 000 €

Résumé du projet : Identification d'un nouveau biomarqueur de l'alpha-synucléine pour le diagnostic différentiel et le pronostic clinique dans la maladie à corps de Lewy (MCL).
La MCL est la 2ème cause de démence neurodégénérative après la maladie d'Alzheimer. Elle est causée par l'accumulation intracérébrale de protéines d'alpha-synucléine de conformation anormale. Son diagnostic difficile rend nécessaire la mise en place de nouveaux biomarqueurs. A l'aide de techniques innovantes (RT-QuIC, cryo-EM), mon projet identifiera si l'analyse des différences de structure de ces protéines anormales est d'une aide au diagnostic ou à l'estimation du pronostic de ces patients.

Interne en neurologie à l’AP-HP

Lucas Di Miglio - Fellowship 2023

Résidence : Laboratoire de neurologie expérimentale, service de neurologie des Cliniques universitaires de Bruxelles // Fellowship 12 mois : 40 000 €

Résumé du projet : Prédiction de l’ischémie retardée à la phase aigüe des hémorragies sous arachnoidiennes : apport du monitoring continu multimodalité
Ce projet vise à identifier de nouveaux biomarqueurs pour prédire l’ischémie cérébrale retardée chez les patients atteints d'hémorragies sous-arachnoïdiennes (HSA) en utilisant un monitoring continu multimodal. En s'appuyant sur une base de données de haute fidélité de l'hôpital d'Erasme, l'étude envisage d'inclure 345 patients et de surveiller la survenue d'une ischémie cérébrale au cours des deux premières semaines de prise en charge. L'analyse des données, incluant la pression artérielle, le doppler transcrânien, l'oxymétrie cérébrale et l'EEG-continu, sera effectuée pour corréler avec les données cliniques afin d'identifier de nouveaux biomarqueurs. Les outils de machine learning seront utilisés pour analyser conjointement les signaux des quatre modalités, ce qui aidera à identifier des biomarqueurs individuels. L'objectif final est de développer un algorithme de prédiction pour l’ischémie retardée qui puisse assister les cliniciens dans leur prise de décision au chevet du patient.

Chef de Clinique assistant neurologue - DESC Médecine Intensive et Réanimation (en cours)

Résidence : Laboratoire d’Ophtalmologie Chirurgicale de l’Université de Montréal // Fellowship 12 mois : 30 000 €

Résumé du projet : Evaluation d’un programme d’enseignement de la chirurgie de la cataracte à l’aide d’un simulateur placé dans un environnement réaliste reproduisant un bloc opératoire
La formation chirurgicale sur simulateur est de plus en plus populaire, mais est souvent réalisée dans un environnement calme, ne préparant pas suffisamment le chirurgien aux complications inattendues peropératoires. L'objectif de cette étude est d'évaluer si l'ajout d'éléments interactifs et décoratifs au simulateur EyeSi pourrait permettre d’enseigner la gestion du stress, et les compétences techniques et non techniques en situations compliquées de chirurgie de la cataracte.

Médecin ophtalmologue à l’Hôpital Fondation Rothschild

Pia Vayssiere - Fellowship 2023

Résidence : Hôpital Schön Klinik Vogtareuth, Bonn // Fellowship 12 mois : 10 000 €

Résumé du projet : La prise en charge des personnes atteintes d’un handicap moteur est un enjeu majeur de santé publique. Il concerne de nombreuses pathologies neurologiques qui se traduisent par une perturbation
du transfert d’information neuronale entre les structures cérébro-spino-radiculo-musculaires. La spasticité, qui se définit comme une hyperactivité musculaire est la conséquence majeure de ces pathologies. Elle concerne environ 12 millions de personnes dans le monde (1ère cause de handicap) avec des répercussions socio-économiques importantes. Cependant la physiopathologie de ce syndrome neurologique reste peu étudiée limitant ainsi le développement de traitements curatifs. La rhizotomie sélective dorsale est une chirurgie réalisée par le Pr Haberl à l’Hôpital Fondation Rothschild, ainsi qu’à la Fondation Lenval de Nice et à l’Hôpital de Vogtareuth en Allemagne depuis près de 2 ans pour traiter les enfants souffrant de spasticité. Les résultats cliniques, qui se caractérisent par une disparition complète de la spasticité en post-opératoire, suggèrent qu’un mécanisme clef à lieu au cours de cette intervention en terme de connectivité. En outre, cette chirurgie permet de réaliser des enregistrements électrophysiologiques simultanés sur l’axe cérébro-spino-radiculomusculaires.
L’originalité de ce travail de thèse repose sur une approche intégrative de l’étude de la connectivité du système sensori-moteur dans le contexte de la spasticité lors des rhizotomies effectuées dans 3 centres hospitaliers. L’objectif est de caractériser électrophysiologiquement la connectivité entre les structures cérébro-spino-radiculo-musculaires (bande de fréquences d’oscillation, pattern de décharge) et ainsi de comprendre les mécanismes physiopathologiques sous-jacents à la spasticité ce qui permettrait à terme le développement de nouveaux traitements innovants.

Médecin assistant de neurochirurgie à l’Hôpital Fondation Rothschild

Actualités liées

Lunch & Learn #4

4ème Lunch & Learn de l'Hôpital Fondation Rothschild.

Publié le 9 avril 2024

Soirée Recherche 2024

le 04 avril 2024 : Inscrivez-vous à la deuxième soirée recherche de l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild

Publié le 11 mars 2024

Ouverture de l'Institut Français de Myopie

1 Français sur 2 myope en 2050 ! Pour faire face à l’épidémie mondiale de myopie, l’Hôpital Fondation Rothschild ouvre le 1er institut en Europe spécialisé...