Recruitment

Qu'est-ce qu'une Stéréo Electroencéphalogramme (SEEG)

La SEEG, un examen primordial pour la chirurgie de l'épilepsie

La SEEG est une exploration de l’électroencéphalogramme (EEG) qui enregistre directement l’activité cérébrale in situ grâce à des électrodes intracrâniennes.

  • Elle peut être proposée au cours du bilan préopératoire d’une épilepsie focale pharmacorésistante.
  • Cet examen affine les données non invasives fournies au préalable par l’EEG de scalp, l’IRM cérébrale, le bilan neuropsychologique, le PET scan … lorsque les examens non invasifs ne suffisent pas à déterminer le foyer épileptogène et donc la région corticale à opérer.

Grands principes de la SEEG

  • La pose des électrodes se réalise au bloc opératoire sous anesthésie générale, puis l’enregistrement EEG se poursuit pendant plusieurs jours en chambre d’enregistrement, au sein du service de pédiatrie. La pose des électrodes consiste à les implanter directement dans la région du cerveau suspecte d’être à l’origine des crises.
  • L’enregistrement EEG se poursuit pendant plusieurs jours en hospitalisation conventionnelle afin d’enregistrer l’activité de base intercritique du cerveau du patient ainsi que les crises d’épilepsie que le patient présente habituellement. Grâce aux électrodes implantées, il est également possible de déterminer certaines zones fonctionnelles du cerveau, en particulier la zone de la motricité, du langage et de la sensibilité, en réalisant des tests en cours d’hospitalisation.
  • Ces données permettent de déterminer avec précision, la zone du cerveau à réséquer et le risque de séquelles liées à la chirurgie. Habituellement, le risque de séquelles est très faible et peut être discuté avec le patient et sa famille avant la chirurgie.

La SEEG, un examen expert 

  • La SEEG ne se pratique que dans des centres spécialisés en chirurgie de l’épilepsie.
  • Les SEEG sont pratiquées à l'Hôpital Fondation Rothschild depuis 1999. Environ 45 examens SEEG peuvent être proposés par an, soit pratiquement 1 par semaine, chez l’enfant de 18 mois à 18 ans.
  • Le service de neurochirurgie pédiatrique de l'hôpital dispose de 3 chambres d’enregistrement EEG pédiatriques. Ces chambres sont partagées avec les enregistrements vidéoEEG.
Stéthoscope

Déroulé de l'intervention

Avant l’examen :

  • Avant l’implantation des électrodes, au cours d’une hospitalisation de jour, le patient rencontre son neurochirurgien, son neuropédiatre, un anesthésiste. Un scanner et une IRM cérébrale sont également réalisés le même jour, avec une injection de produit de contraste permettant de repérer la présence éventuelle de vaisseaux sanguins sur le trajet prévu de chaque électrode.
  • Le patient est hospitalisé la veille de son intervention. La présence d’un des parents est impérative durant tout le séjour hospitalier de l’enfant qui va durer en moyenne 8-10 jours, afin d’entourer l’enfant et de signaler les crises d’épilepsie dès qu’elles surviennent. Il est impératif que chaque crise d’épilepsie soit examinée pour déterminer avec précision chaque signe clinique présenté par le patient et leur chronologie au sein de la crise.

Pendant l’implantation des électrodes au bloc opératoire :

  • Le patient est sous anesthésie générale.
  • Durant toute l’intervention, le neurochirurgien dispose d’une cartographie en 3D de la zone du cerveau à explorer et du nombre d’électrodes à implanter. Il est assisté par un robot chirurgical pour implanter les électrodes.
  • Après le passage en salle de réveil, un scanner est réalisé pour vérifier la position de chaque électrode et l’absence de complication hémorragique.

Après l’intervention :

  • Le branchement des électrodes et des câbles se fait le lendemain de l’implantation dans la chambre du patient au sein du service de pédiatrie. Un pansement emballe les électrodes pour les protéger, il est renouvelé tous les 2 jours. La longueur des câbles permet à l’enfant de se déplacer jusqu’à la salle de bain privative pour sa toilette.  
  • La phase d’enregistrement dure environ 7 jours. Les enregistrements sont réalisés en continu pour enregistrer l’activité intercritique ainsi que les crises d’épilepsie du patient.     
  • Au terme de cet enregistrement, les électrodes sont retirées au bloc opératoire, sous anesthésie générale.  La sortie d’hospitalisation est autorisée le lendemain après vérification des points de suture disposés à l’emplacement de chaque électrode. Le fil est résorbable et tombe au bout de 2-4 semaines. La reprise de l’école est autorisée quelques jours plus tard, selon la récupération physique de l’enfant. Il n’y a pas lieu de réaliser des soins infirmiers à domicile.
  • Une fois l’examen terminé, les données sont analysées puis discutées en réunion multidisciplinaire en présence de neuropédiatres, neurophysiologistes, neurochirurgies, neuroradiologues.
  • Les résultats sont ensuite transmis à la famille et d’autres examens complémentaires ou une chirurgie directe peuvent alors être proposés.

A lire aussi

  • Guide pratique EEG en pédiatrie

    Ce guide comprend les différentes étapes que tu vas parcourir avec notre équipe pour déterminer si tu peux être opéré de ton épilepsie. Il...