Stéthoscope

Déroulé d'une embolisation d'anévrisme cérébral

  • Le traitement endovasculaire de l’anévrisme consiste à emboliser (boucher) l’anévrisme.
  • Pour ce faire, le radiologue introduit, sous contrôle radioscopique, un microcathéter à partir de l’artère fémorale (dans le pli de l’aine) ou de l’artère radiale (au poignet)
  • L’anévrisme est traité en le remplissant à l’aide de fils flexibles en platine (coils).
  • D’autres dispositifs peuvent être utilisés seuls ou combinés avec les coils pour boucher l’anévrisme et reconstruire la paroi de l’artère, comme des stents (à mailles larges ou à mailles serrées)
  • L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et dure environ 1h30.  
  • Après l’intervention, le patient est surveillé en unité de soins intensifs pendant une nuit. Il est ensuite hospitalisé durant 1 à 2 jours.
Examens

Résultats de l'intervention et effets secondaires possibles

  • L'exclusion de l'anévrisme de la circulation permet d'éviter une nouvelle hémorragie par rupture d’anévrisme.

Risques possibles

  • Risques situés entre 0,5 et 1% d’accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique. 
  • Risque d’hématome sur le point de ponction de l’artère fémorale.