Feuillet

Définition

La chirurgie de la cataracte,  généralement effectuée sous anesthésie locale, vise à retirer le cristallin opacifié et le remplacer par un implant.

L’implant monofocal classique permet de « régler » la correction de l’œil pour une distance de netteté. Le réglage « en vision de loin » permet au patient opéré de ne pas porter de verres de lunette après l’intervention pour la conduite, la télévision, etc… Cette intervention est effectuée à l’hôpital en secteur 1 (sans dépassement d’honoraires).

Certains implants dits « multifocaux » sont conçus pour permettre de voir à la fois de loin et de près sans lunettes. Leur pose peut être envisagée à condition d’éliminer certaines contre-indications. Il existe également des implants dits « toriques » permettant de corriger tout ou partie de l’astigmatisme. Les implants toriques et multifocaux ont un coût plus élevé que les implants monofocaux classiques, et une partie de leur montant (entre 100 et 300 euros environ selon les modèles) est à la charge du patient.

Hôpital

Déroulé de l’intervention

L'intervention est réalisée sous microscope au bloc opératoire, en un quart d’heure en moyenne. C’est la préparation qui est l’étape la plus longue : dilatation de la pupille, désinfection, installation. Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire : le temps de présence sur place est d’une heure à une demi-journée.

La chirurgie se déroule sous anesthésie locale, vous êtes éveillé mais l’œil est insensibilisé, dans la majorité des cas grâce à des gouttes anesthésiantes. Dans certains cas, une piqûre permet de renforcer l’anesthésie locale et de limiter les mouvements de l’œil.

Même si elle est rapide, la chirurgie nécessite de rentrer dans l’œil afin d’aspirer le cristallin et de placer l’implant. Les complications sont rares, et sont infectieuses d’une part et techniques d’autre part, pouvant nécessiter une deuxième intervention pour placer l’implant, notamment en cas de cataracte particulièrement fragile.

Si les deux yeux doivent être opérés, ce sera généralement à 8 jours d’intervalle. Il faut prévoir une vie tranquille dans le mois qui suit la chirurgie, sans efforts de soulèvement de charges (valises, cartons), ni séjour en atmosphère poussiéreuse. Les bains (piscine, mer) sont proscrits pendant cette période. Vous aurez un contrôle postopératoire dans les jours suivant l’intervention et une nouvelle correction optique par lunettes sera prescrite environ un mois après la chirurgie quand les incisions sont bien cicatrisées.

Loupe

Innovation : Le SurgiCube®

L’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild a implanté en 2020 le 1er SurgiCube® en France pour les opérations de la cataracte.

Le SurgiCube® est un cube opératoire qui remplace une salle d’opération pour des interventions chirurgicales légères, dans les mêmes conditions de sécurité et de stérilité que dans un bloc opératoire classique. Pour le patient, l’opération dans un SurgiCube® améliore le confort et diminue l'anxiété liée au bloc opératoire: le geste opératoire est dédramatisé et le patient est plus relaxé durant l’opération.

De fait, le patient n’a plus besoin de se changer pour se rendre en salle d’opération : une simple sur-blouse est nécessaire, la zone propre (le visage) étant isolée du reste du corps grâce aux parois du cube. Son temps de présence à l’hôpital est également réduit : il lui suffit d’arriver une demi-heure avant l’intervention qui ne dure elle-même pas plus de 15 minutes. Il peut ainsi quitter l’établissement trente minutes après l’opération.

Ⓒ Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild |
le Dr Christophe Pantier, chirurgien ophtalmologie à l'Hôpital Fondation Rothschild détails les avantages des opérations avec le SurgiCube. Le SurgiCube permet de créer un environnement plus agréable pour les patients : il peut-être accompagne jusqu'au moment de l'acte médical, c'est un peu comme un cocon réduisant le stress.
Johana l'infirmière de salle, prépare Serge le patient avant son opération. Tandis qu'il est allongé sur un brancard léger, elle insère des des gouttes d'anesthésie dans l'œil et fixe sa tête du patient avant de passer déplacer légèrement le brancard afin de la placer dans le champ opératoire, devant le chirurgien où l'œil sera nettoyé. Pendant toute l'intervention, le chirurgien détaille ses actions aux patients qui est parfaitement conscient mais ne ressent aucune douleur.


A la sortie du SurgiCube, Serge le patient opéré ce jour-là partage son ressenti :" j'ai ressenti un petit stress avant l'opération mais en réalité tout s'est très bien passé. Je recommanderai cette opération, c'est remarquable."
  • 15 minutes

    Durée moyenne de l’intervention

  • 2 millimètres

    taille de l’incision

  • 1er hôpital

    équipé d’un SURGICUBE® en France

Dr Christophe Panthier, ophtalmologue à l'Hôpital Fondation A. de Rothschild

Avec le SurgiCube, le ressenti est très différent : ce n’est plus le patient qui va au bloc opératoire mais le bloc opératoire qui vient au patient. L’opération se fait sous anesthésie locale et le patient peut ressortir de l’hôpital 30 minutes après

chirurgien ophtalmologue

Oeil

Quelles précautions prendre après une opération de la cataracte ?

  • Toujours se laver les mains avant de faire les soins afin d’éviter toute infection ;
  • Le pansement doit être retiré délicatement après un lavage soigneux des mains ;
  • Préparer votre collyre et votre sachet de compresses sur une surface nettoyée et propre ;
  • Ne pas toucher l’embout du flacon avec vos mains ;
  • Nettoyer doucement l’oeil sans appuyer avec une compresse stérile et le sérum prescrit ;
  • Mettre les gouttes selon la prescription ;
  • Ne pas approcher trop près de l’oeil l’embout du flacon ;
  • Bien refermer le flacon ;
  • Protégez votre oeil par des lunettes dans la journée et portez la coque la nuit afin de protéger votre oeil pendant la première semaine. Vous verrez ensuite avec votre médecin lors de la consultation post-opératoire combien de temps il sera nécessaire de la porter ;
  • En cas de larmoiements, ne pas vous servir d’un mouchoir déjà utilisé pour essuyer votre oeil ;
  • Les bains, douches et shampooing sont autorisés, mais attention de ne pas mettre de savon ou de shampooing dans votre oeil ;
  • Vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes en douceur : lecture, ordinateur...

Attention, certaines activités sont toutefois déconseillées pendant une période déterminée en accord avec votre chirurgien (activités qui nécessitent des efforts physiques : activités professionnelles, utilisation de machines, sports, mais aussi piscine, plage, thalassothérapie...).

Hôpital

Votre prise en charge à l'Hôpital Fondation Rothschild

L’Hôpital Fondation Rothschild propose aux patients atteints de cataracte, une prise en charge globale et experte de toutes les pathologies ophtalmologiques, du dépistage à la chirurgie de pointe.

Département d'Ophtalmologie

A lire aussi

Qu'est-ce que la cataracte ?
La cataracte est l’opacification du cristallin, qui est une petite lentille normalement claire et transparente de l'œil. Il ne s'agit ni d'une tumeur ni de la formation d'une nouvelle peau sur l'œil, mais de la formation d'opacités à l’intérieur du cristallin proprement dit.