Recruitment

Qu'est-ce que le kyste colloïde ?

  • Le kyste colloïde est une lésion kystique contenant une substance gélatineuse plus ou moins liquide. Il est localisé le plus souvent sur les voies d’écoulement du liquide cérébro-spinal (LCS) et peut par conséquent entrainer une hydrocéphalie (accumulation de LCS entrainant une pression trop importante dans le crâne). 
  • De nombreux kystes colloïdes sont découverts de façon fortuite, c’est-à-dire sans symptôme. Il s’agit d’une pathologie rare. En cas de blocage de la circulation du liquide céphalo-rachidien, le kyste colloïde peut donner les différents signes de l’hydrocéphalie. Il s’agit d’une cause présumée de mort subite, les troubles pouvant apparaitre subitement.
  • L’IRM est le meilleur examen pour diagnostiquer cette pathologie.
Treatment

Traitements

Selon la taille du kyste, sa localisation, son degré de dilation, deux options sont envisagées :

  • la simple surveillance du kyste tout au long de la vie du patient, quand le kyste est de petite taille et sans obstruction de la circulation du liquide céphalo-rachidien.
  • la chirurgie pour retirer le kyste colloïde (cela concerne de très rares cas).
Soignant

Déroulé de la chirurgie du kyste colloïde

  • Le patient est sous anesthésie générale, l’intervention dure en moyenne 1 heure 1/2.
  • L’objectif de cette chirurgie est de vider et retirer la paroi du kyste pour rétablir la circulation du LCR.
  • Cette chirurgie est réalisée soit par neuro-endoscopie soit par microchirurgie. Dans le premier cas, une caméra est introduite (en passant par le front) dans le ventricule latéral (un des endroits où est produit le liquide cérébro-spinal, puis, à l’aide d’une pince le kyste est ouvert et désinséré avant d’être retiré.
  • En cas d’adhérence aux parois, il peut être décidé de transformer la procédure en intervention microchirurgicale. Elle consiste à passer entre les deux hémisphères du cerveau pour atteinte le kyste, puis à le séparer des parois avant de le retirer.
Examens

Résultat et effets secondaires possibles

Après l’ablation complète du kyste colloïde, le patient est considéré comme guéri. Une surveillance régulière par IRM est prescrite, pour prévenir d'éventuels risques de récidive. 

Effets secondaires possibles. Outre les complications pouvant survenir quel que soit le type de chirurgie (infection saignement…), une crise d’épilepsie ou une majoration d’un déficit neurologique peuvent survenir dans les jours suivant l’opération.

Plus spécifiquement, des problèmes de mémoire peuvent survenir, les kystes colloïdes se situant à proximité d’une partie importante des circuits de la mémoire.