Livre

Définition

Lorsque qu’une perte auditive devient gênante dans la vie quotidienne, le recours à un appareillage auditif peut être envisagé. En fonction du type de surdité, des solutions différentes existent.

  • 6%

    des 15-24 ans sont atteints de surdité

  • 65%

    des 65 ans et plus sont atteints de surdité

  • 6

    millions de personnes souffrent de difficultés d'audition

Treatment

Appareillage en conduction aérienne

L’appareillage en conduction aérienne classique est très souvent proposé en cas de surdité et c’est le plus connu du grand public. Il n’est pas réservé à la baisse d’audition due à l’âge (presbyacousie).  Il s’adresse aux deux types de surdités (transmission et perception). L’appareillage est toujours une alternative à la chirurgie de réparation des osselets (hors cas du cholestéatome et des otites chroniques dangereuses pour lesquels la chirurgie est indispensable. La réparation des osselets peut dans certains cas être réalisé pendant la même intervention mais ce n’est pas la priorité). 

Ⓒ Oticon | Contour MiniRITE d’Oticon

L’appareil auditif en conduction aérienne présente l’intérêt de ne pas nécessiter d’intervention chirurgicale et donc pas d’anesthésie et n’entraine jamais de perte complète de l’audition (hormis évolution attendue de la maladie).

Il en existe de formes très différentes (intra-auriculaires cachés dans le conduit, contours d’oreille….), possédant des capacités très différentes pour des  prix très différents.

Souvent, la proposition d’un appareillage auditif est moins bien vécue que celle de lunettes ou d’implants dentaires par exemple. Cette réaction vient surtout de l’image courante d’un appareil pour personnes âgées, volumineux, cher, inesthétique et inefficace.

Or l’appareil n’est pas réservé aux surdités liées à l’âge. Pour toutes les indications, l’appareil est proposé pour améliorer la qualité de vie car ne pas entendre et faire répéter est fatigant pour le cerveau.

De plus, la miniaturisation des prothèses fait qu’à l’heure actuelle les contours d’oreille sont quasiment invisibles et n’ont plus rien à voir avec ce qui existait il y a quelques années. La technologie a évolué et les capacités de ces appareils en termes de traitement du son sont impressionnantes.  Plus l’appareillage est mis en place tôt, c’est-à-dire dès que la surdité devient gênante (obligation de faire répéter, de monter le son de la télévision…), plus les chances de succès sont grandes. Cependant, il faut cependant être conscient que l’impression sonore ne sera jamais tout à fait la même qu’une oreille de 20 ans en bonne santé et qu’il faut du temps pour s’habituer à l’appareil. Dans tous les cas, un essai d’un mois est proposé par tous les audioprothésistes avant achat.

Enfin, les règles de remboursement des appareils auditifs ont changé ces dernières années permettant une meilleure prise en charge. L’audioprothésiste détermine avec le patient quel type d’appareil sera le plus adapté (classe, forme…) et établit un devis en conséquence.

Treatment

Implants

L’implant d’oreille moyenne est placé près des osselets au cours d’une intervention chirurgicale. Il s’adresse aux surdités importantes mais non complètes d’origine neurosensorielle ou mixte. Il nécessite une prothèse externe qui est amovible.

L’implant cochléaire est la solution en cas de surdité très sévère ou complète (cophose) des deux oreilles ou en cas de surdité complète d’un côté avec des acouphènes invalidants.  L’implant est placé dans l’oreille interne au cours d’une intervention chirurgicale pour stimuler directement le nerf auditif.  Une partie externe est tout de même nécessaire pour capter les sons et contenir la batterie. Elle est placée derrière l’oreille par aimantation. L’implant cochléaire nécessite un bilan complet avant implantation (audiogramme sans et avec appareil, scanner, IRL, examen de l’équilibre) et de nombreux réglages après implantation.  

Ⓒ Med-El | Implant d’oreille moyenne VibrantSoundbridge et processeur Amadé de Med-El.
Treatment

Appareillage en condition osseuse

L’appareillage en conduction osseuse (type B.A.H.A) est un appareillage particulier qui utilise la conduction osseuse pour venir stimuler l’oreille. Il est envisagé lorsqu’un appareillage en voie aérienne ou qu’une chirurgie de réparation des osselets ne sont pas possibles. Il sert soit à stimuler directement l’oreille interne en court-circuitant le reste de l’oreille (pas de conduit auditif externe ou osselets bloqués par exemple) ou à récupérer les sons du côté sourd pour les transmettre, à travers l’os du crâne, au côté qui entend le mieux (système cross). Dans les deux cas, un test peut facilement être réalisé sur un serre-tête pour vérifier l’efficacité.

Ⓒ Oticon | Appareil en conduction osseuse Ponto

L’appareil peut ensuite être laissé sur serre-tête, bandeau ou SoundArc sans nécessité d’intervention chirurgicale. Cependant, l’efficacité est un peu moindre et la pression qu’il est nécessaire d’imprimer sur le crâne pour que l’appareil soit efficace peut être douloureuse à la longue.  On peut aussi décider d’implanter l’appareil qui sera alors plus efficace.  Il restera néanmoins toujours une prothèse externe qui est amovible.

Il existe différents types d’appareil en conduction osseuse et l’ORL détermine lequel est le plus adapté en fonction du type de surdité, de la maladie sous-jacente et des besoins du patient.

A lire aussi

Un bilan d'audition est un ensemble de moyens (consultation clinique et examens complémentaires) visant à évaluer le niveau auditif d'une personne.