Prise en charge des AVC : publication de nouveaux résultats dans LANCET Neurology

Publié le 23 avril 2021

Pr Mikael Mazighi

Pour la 1ere fois, un essai randomisé multicentrique, BP-TARGET, piloté par le Pr Mikaël Mazighi, neurologue à l'Hôpital Fondation Rothschild, a démontré que la baisse intensive de la pression artérielle après la thrombectomie d’un AVC ischémique ne prévient pas les hémorragies cérébrales.

Contenu

L’hypertension artérielle (HTA) étant associée à une mauvaise évolution clinique, la pression artérielle du patient est particulièrement surveillée et contrôlée dans les 24 heures suivant un Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

A ce jour, il existe des recommandations internationales sur l’HTA pour les patients traités par thrombolyse intraveineuseii, mais aucune ne précise les seuils à atteindre ou à maintenir pour les patients traités par thrombectomie.

Si plusieurs études observationnelles ont démontré que l’HTA après la thrombectomie était associée à des hémorragies cérébrales et à une évolution clinique défavorable, aucun essai randomisé n’avait jusqu’à maintenant évalué différents objectifs de pression artérielle post-thrombectomie.

Malgré cette absence de recommandations internationales, intuitivement et sans preuves scientifiques à l’appui, la plupart des équipes s’appliquent à faire baisser la tension artérielle des patients. L’essai multicentrique français BP-TARGET est la première étude à démontrer que la baisse de la tension artérielle après la thrombectomie ne réduit pas, comme on le pensait, les hémorragies cérébrales et n’améliore pas les patients. Ces travaux aux résultats inédits, menés par les équipes de l'Hôpital Fondation Rothschild, pourraient faire évoluer les recommandations internationales en la matière.

« Les données de BP-TARGET suggèrent pour la première fois, qu'une stratégie d'abaissement intensif de la PAS à 100-129 mm Hg après une reperfusion réussie ne diminue pas le taux d'hémorragie cérébrale dans les 24-36 heures, par rapport à un objectif de pression artérielle standard. Ces résultats tranchent avec des études observationnelles antérieures qui suggéraient qu’une pression artérielle abaissée permettait un meilleur pronostic », conclut le Professeur Mikaël Mazighi.

Référence de l’article : 1. Mazighi M, Richard S, Lapergue B, et al. Safety and efficacy of intensive blood pressure lowering after successful endovascular therapy in acute ischaemic stroke (BP-TARGET): a multicentre, open-label, randomised controlled trial. Lancet Neurol 2021.

Télécharger le communiqué de presse

Contacts Presse

Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild    
Emmanuelle Le Roy
Tel : 01 48 03 67 51                          

LJ Communication           
Maryam De Kuyper - Anne-Laure Brisseau 
Tel : 01 45 03 89 94 - 01 45 03 50 36

Actualités liées

Neurostimulation par ultrasons

Le projet de recherche NeurActiv visant à accélérer le développement de la neurostimulation par ultrasons obtient le financement de l’Agence Nationale de Recherche (ANR)

Publié le 14 septembre 2021

Le site web de l’Hôpital Fondation Rothschild fait peau neuve

Un nouveau site web conçu pour répondre au mieux aux besoins d’information des patients, des professionnels de santé, des chercheurs et des donateurs et mécènes

Publié le 13 septembre 2021

Prix coup de cœur pour le film "Nos vies au temps du Covid"

L’Hôpital Fondation Rothschild remporte le prix coup de cœur de la 4e édition des ROCS avec le film « Nos vies à l'hôpital au temps du...

Publié le 6 juillet 2021