Unité Vision et Cognition

Responsable : Sylvie CHOKRON

Secrétariat 29 Rue Manin : De 8h30 à 16h30

Mme Sandrine ZAKINE :  Tel  01 48 03 66 72  / Fax 01 48 03 65 51, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Personnels de l’Unité:

  • Sylvie CHOKRON, Chef d'unité, Neuropsychologue
  • Céline PEREZ-GUILLAUMET, Neuropsychologue
  • Pauline RIGAULT, Neuropsychologue
  • Fiora MARTINELLI, Neuropsychologue
  • Alexandre GASTON-BELLEGARDE, Neuropsychologue

Secrétariat 48 Av. Mathurin Moreau : De 8h30 à 16h30 

Mme Anandy DENIEL : Tel  01 48 03 66 20 / Fax 01 48 03 66 29, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mme Julie PEE :  Tel  01 48 03 66 21  / Fax 01 48 03 66 29, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Personnels de l’Unité:

  • Doriane RENAULT, Neuropsychologue
  • Ariane CARTIGNY, Neuropsychologue
  • Orianne COSTINI, Neuropsychologue
  • Véronique SCART, Neuropsychologue
  • Marie BADUEL, Orthophoniste
  • Céline BESTOSO, Orthophoniste
  • Florent CAETTA, Ingénieur de recherche

Maladies traitées

L’unité diagnostique  et prend en charge des troubles cognitifs de l’enfant et de l’adulte à la suite d’une lésion cérébrale connue ou non, quelle que soit l’origine de la lésion (Accident Vasculaire Cérébral, Traumatisme Crânien, Anoxie cérébrale, Maladies dégénératives, génétiques et développementales) : Troubles du langage, troubles de la mémoire, troubles du raisonnement, troubles de l’organisation de l’espace, troubles de l’attention, troubles de la fonction visuelle suite à une lésion des voies visuelles ou du cerveau (troubles du champ visuel, de la reconnaissance visuelle, de l’attention visuelle, de la mémoire visuelle).

Vous pouvez lire

  • Dépistage des troubles neurovisuels chez l’enfant, dossier Science et Vie, Décembre 2008
  • Les bébés voient-ils à la naissance ? Chronique Pour la Science, Décembre 2008.
  • Dépister les troubles neurovisuels chez l’enfant ? Invitée du Magazine de la Santé, France 5, Janvier 2009
  • Les troubles neurovisuels chez l’enfant Emission La tête au carré,  France Inter,  Février 2009
  • La cécité corticale. Reportage de 26 minutes, A vous de voir, France 5, Février 2009
  • Les troubles de la mémoire. Dossier, Santé Magazine Juillet 2009
  • Dépister les troubles neurovisuels chez l’enfant ? Le Quotidien du Médecin, 2009
  • Restaurer les capacités attentionnelles, Le monde de l’intelligence, 2009

Questions fréquentes

Mon enfant (ou moi-même) semble présenter des difficultés à voir mais l’ophtalmologiste consulté nous a dit que sa vision était parfaite. Dois-je consulter dans l’Unité Vision et Cognition pour rechercher un trouble neurovisuel ?

Oui, car pour voir, il faut un œil en parfait état (ce que teste l’ophtalmologiste) mais également que le signal visuel soit transmis correctement jusqu’au cerveau où il sera décodé et compris. Le bilan neurovisuel permettra de tester le bon fonctionnement des voies et aires visuelles puis si nécessaire de mettre en place une prise en charge adaptée.

Mon enfant présente des troubles des apprentissages (ou du développement ou du comportement, ou de l’attention) qui le gênent. Dois-je consulter ?

Oui, car il se peut qu’il présente des troubles cognitifs liés à un dysfonctionnement cérébral qui peuvent être diagnostiqués et rééduqués au sein de l’équipe Vision et Cognition.

J’ai du mal à me souvenir des événements récents, à trouver mes mots, à  faire attention et cela me gêne. Dois-je consulter ?

Oui, le bilan neuropsychologique visera à mesurer ces troubles, à comprendre leur origine ainsi qu’à les rééduquer au sein de l’équipe Vision et Cognition.

Mon bébé semble ne pas me voir, ne pas me reconnaître, ne me regarde pas dans les yeux. Dois-je consulter ?

Oui, on peut proposer dès la naissance un bilan neurovisuel et cognitif  pour tester les capacités visuelles et cognitives du bébé, comprendre l’origine de la déficience puis la prendre en charge afin d’éviter les retentissements éventuels sur le développement, la relation et les apprentissages.

Retour en haut
Retour en haut de page
Site conçu et réalisé par TILD