Epilepsie pharmaco-résistante de l'enfant : comment la chirurgie d'excellence peut la guérir

 epilepsie banniere FB

L'EPILEPSIE, UNE MALADIE CHRONIQUE DU CERVEAU

La maladie neurologique chronique la plus répandue en France

  • 500 000 personnes atteintes, dont une grande majorité d'enfants
  • 250 000 ont moins de 20 ans
  • 4000 enfants de moins de 10 ans déclare une épilepsie chaque année, dont 1000 résistantes aux traitements médicamentaux
  • 1ère cause non traumatique de handicap sévère apparu après la naissance

Pas une, mais DES épilepsies

L’épilepsie est due à des décharges électriques soudaines et brutales, le plus souvent répétitives, d’une intensité anormalement élevée dans des neurones du cerveau. Cette maladie revêt diverses formes selon l’âge et les différentes zones du cerveau touchées, ce qui amène à parler DES épilepsies. Chez l’enfant, cette maladie a pour spécificité d’agir sur un cerveau en développement et peut s’avérer très invalidante (troubles de l’attention, du langage, difficultés de compréhension et d’apprentissage …).

Les épilepsies pharmaco-résistantes

Les crises peuvent dans certains cas persister malgré les traitements anti-épileptiques. On parle de pharmacorésistance. Près de 30 % des épilepsies sont concernées, dont des formes rares et graves comme le Syndrome de Lennox-Gastaut (enfant entre 2 et 6 ans), le Syndrome de West (nourrisson de moins d’un an). Le recours à la chirurgie est alors envisagé.

1ER CENTRE NEUROCHIRURGICAL DE L’ÉPILEPSIE PÉDIATRIQUE PHARMACO-RÉSISTANTE

IRM cérébrale pour épilepsie enfantL’Hôpital Fondation Rothschild, l’expert français et international de la chirurgie de l’épilepsie pharmaco-résistante

Le service de neurochirurgie pédiatrique de l’Hôpital Fondation Rotshchild est expert pour l’évaluation et le traitement chirurgical des épilepsies résistantes du nourrisson et de l’enfant.
Premier centre de recours en France, il assure de façon régulière et depuis plus de 20 ans, des explorations intracrâniennes appelées stéréoélectroencephalographie (SEEG) qui visent à mettre en place, avec une très grande précision, des électrodes dans le cerveau, directement en contact de la zone présumée responsable de l’épilepsie.

Chaque année, environ 110 à 120 enfants sont concernés par cette technique très spécialisée et 60 à 80 enfants atteints de forme grave d’épilepsie sont opérés.

Des techniques chirurgicales de référence

D’autres techniques chirurgicales innovantes sont également nées dans notre hôpital et font aujourd’hui référence sur le plan international : la déconnexion hémisphérique ou hémisphérotomie et la déconnexion par voie endoscopique des hamartomes hypothalamiques (lésion du cerveau à l’origine des crises retirée ou déconnexion de la zone d’origine des crises).

Certaines interventions permettent de guérir 50 à 100 % des enfants. D’autres ne parviennent pas à guérir l’épilepsie mais visent à améliorer la qualité de vie des enfants en diminuant la fréquence et l’intensité des crises.

JE SOUTIENS LES EQUIPES DE SOINS

INNOVATION : LA ROBOTIQUE NEUROCHIRURGICALE

robot chirurgical pour intervention épilepsie de l'enfantDr Georg DORFMULLER, chef du Service de neurochirurgie pédiatrique de l’Hôpital Fondation Rothschild

Que représente la chirurgie robotique dans votre pratique ?
La robotique chirurgicale est aujourd’hui une alliée incontournable des chirurgiens. Elle apporte des solutions aux challenges médicaux, en particulier pour les interventions intracrâniennes pédiatriques très délicates.

Le robot, plus fort que la main humaine ?
La réponse est claire : le robot ne remplacera jamais la main du chirurgien. Son atout est d’être une sorte de "GPS médical" qui le guide et l’assiste. Pour le cas des épilepsies, le robot permet d’implanter très précisément dans le cerveau des jeunes patients des électrodes pour localiser des foyers épileptiques.

Pourquoi souhaitez-vous acquérir un nouveau robot chirurgical ?
Bénéficier d’un nouveau robot chirurgical de dernière génération nous permettra de proposer de nouvelles approches chirurgicales avec des gestes encore plus précis, grâce à la planification des données pré-opératoires et l’image 3D haute définition.
Il offrira également de nouveaux champs de recherche, comme par exemple un projet sur la stimulation cérébrale profonde.
Mais surtout, c’est la qualité de vie des jeunes patients qui sera améliorée, grâce à la diminution du temps opératoire, une anesthésie moins longue, une diminution de la douleur post opératoire et de la durée de leur hospitalisation, engendrant un rétablissement plus rapide.

Pour y parvenir, nous avons besoin du soutien de toutes et de tous !

JE DONNE POUR L'INNOVATION MEDICALE

 

back to top

The Fondation Adolphe de Rothschild Hospital, recognised as a public utility, has the French legal status of private healthcare
29 rue Manin - 75019 Paris- France / Tel. +33 (0)1.48.03.63.00

TPL_PROTOTYPE_TEXT_GOTOTOP
TPL_PROTOTYPE_TEXT_POWERED TILD