Inflammations et infections oculaires

Comment se manifestent les inflammations et infections oculaires ?

Les signes dépendent de la partie de l’œil touchée mais ils associent souvent douleur, rougeur, et /ou baisse de la vision, parfois à répétition.

Les infections peuvent être dues à de nombreux micro-organismes bactériens, viraux, ou parasitaires, les plus fréquents sont :

  • Les kératites herpétiques ou amibiennes, abcès de cornée bactérien sous lentille de contact.
  • L’uvéite herpétique.
  • La rétinite toxoplasmique.

Les inflammations peuvent être isolées ou entrer dans le cadre d’une maladie générale comme la spondylarthropathie ankylosante, la polyarthrite juvénile, la sarcoïdose, la maladie de Behçet, la polyarthrite rhumatoïde…

Comment faire le diagnostic d’une inflammation ou d’une infection oculaire ?

L’examen ophtalmologique clinique complet de l’œil, incluant le fond d’œil dilaté, permet de savoir quelles parties de l’œil sont touchées (conjonctivite, kératite, sclérite, uvéite, hyalite, rétinite, choroïdite) .

Ensuite, toute la difficulté est de trouver la cause pour donner un traitement adapté. Des examens complémentaires sont nécessaires :

  • Examens oculaires, variables selon la partie de l’œil atteinte : ce peut être des prélèvements superficiels ou intraoculaires, une échographie, un examen laser de la rétine (OCT), une angiographie ….
  • Examens généraux pour rechercher une atteinte extraoculaire : prise de sang, radios, examen par un spécialiste en médecine interne…

Comment traiter une inflammation ou une infection oculaire ?

Très souvent, par des collyres corticoïdes. S’il s’agit d’une infection, on prescrira en plus des antibiotiques locaux ou généraux adaptés. S’il s’agit d’une inflammation, on prescrira des corticoïdes par voie locale et/ou générale, voire des immunosuppresseurs pour les cas très sévères. Souvent ces traitements calment la poussée, mais n’empêchent pas les récidives qui surviennent dans un délai variable et imprévisible. 

Comment surveiller une inflammation ou infection oculaire ?

L’examen ophtalmologique clinique de l’œil doit être répété, parfois chaque jour au début, puis en espaçant jusqu’à la disparition des signes.

Ensuite, le rythme du suivi dépend du type de maladie. Il est important de consulter au moindre signe, que le patient apprend à reconnaitre, pour débuter le traitement le plus vite possible.

Pour en savoir plus sur les inflammations et infections oculaires cliquez ici 

Si vous souhaitez prendre rendez-vous avec un spécialiste de l’inflammation / infection oculaire cliquez-ici.

Retour en haut
Retour en haut de page
Site conçu et réalisé par TILD