L’astigmatisme

Comme un objectif d’appareil photographique, la cornée ne doit pas présenter de défaut de courbure important pour permettre à l’image d’être de bonne qualité. La cornée de l’astigmate présente un ovale excessif : la cornée est trop « torique ». C’est pour cela qu’on assimile souvent la cornée d’un patient astigmate à un « ballon de rugby », même si contrairement à ce dernier les variations de courbure à l’origine de l’astigmatisme sont minimes à l’échelle macroscopique.

astigmatisme1

La cornée d’un astigmate est trop « torique ». Les parties nettes d’une même image ne sont pas focalisées dans le même plan. Par souci de simplification, les localisations de focalisation de l'image des barres d'un "T" seront prises comme exemple pour illustrer les conséquences d'un astigmatisme :

astigmatisme2

L’astigmatisme  rencontré en ophtalmologie s’exprime en une formule qui associe une unité de puissance optique (dioptries) et un degré d’axe (ex : -3(-1x0°). L’astigmatisme peut se corriger grâce à la chirurgie réfractive.
Le flou visuel provoqué par l’astigmatisme est global et touche aussi bien la vision de loin que celle de près. Ainsi, en cas d’astigmatisme, il n’existe pas de distance ou la vision est nette.

En cas d’astigmatisme modéré, la vision est parfois peu perturbée et certaines mimiques comme le plissement forcé des paupières peuvent parfois réduire légèrement l’effet de l’astigmatisme. L’astigmatisme peut s’associer aux autres anomalies de la vision : on parle alors d’astigmatisme myopique ou hypermétropique selon les cas.

La chirurgie réfractive utilisant le Laser Excimer régularise la surface cornéenne, afin de corriger l’astigmatisme. La vision sera dès lors améliorée de loin comme de près.

Si vous souhaitez prendre un rendez-vous avec un spécialiste de l'Institut Laser Vision, cliquez ici.

Retour en haut
Retour en haut de page
Site conçu et réalisé par TILD