La presbytie

La presbytie est une anomalie visuelle particulière que l’on pourrait qualifier de «dynamique ». Elle correspond à la réduction progressive, après 40 ans, de la capacité de l’œil à effectuer la mise au point (accommodation) en vision rapprochée.

Elle se traduit par l’apparition d’une gêne croissante à la lecture ou à l’identification de détails fins au sein d’un motif observé à distance rapprochée.

La presbytie traduit la diminution progressive du pouvoir d’accommodation de l’œil, qui est directement lié à la réduction de l’élasticité du cristallin. La vision rapprochée est de plus en plus floue, alors que la vision éloignée demeure normale ou anormale.

presbytie

Chez un sujet myope devenu presbyte, le retrait de la correction de loin peut permettre la récupération d’une vision de près plus nette, mais au prix d’une perte de la correction de loin.

Chez un sujet hypermétrope devenu presbyte, aucune « compensation » n’est possible pour améliorer la vision de près. La presbytie est en général « mal vécue » chez les hypermétropes modérés car l’effet de la réduction du pouvoir accommodatif apparaît de façon plus précoce. De plus, cette réduction réduit ou rend plus pénible l’accommodation destinée à compenser la vision de loin. 

Le sujet hypermétrope et presbyte ressent alors une réduction globale de la qualité de sa vision, et la prescription optique pour la vision de près s’accompagne alors d’une prescription pour la vision de loin (verres progressifs). 
La presbytie se corrige par l’addition de verres convexes destinés à la focalisation sur la rétine d’une image nette des objets situés à une distance d’environ 35 cm. La valeur de cette addition est fonction du degré de la presbytie, lui même en rapport avec l’âge. 

La correction optique d’un sujet initialement amétrope s’ajoute donc à la correction optique nécessaire à la correction de la vision éloignée. Elle n’est effectuée que sur la partie inférieure du verre correcteur de lunette (demi-lune, progressif ou double foyer).

La correction par lentilles spéciales (multifocales) est parfois possible, mais le compromis visuel entre la vision de loin et la vision de près peut occasionner une gêne pour certaines activités (conduite nocturne). 
La chirurgie réfractive utilisant le Laser Excimer ne peut donc pas véritablement corriger au sens propre la presbytie, ce qui supposerait la restitution de l’accommodation (phénomène dynamique). Toutefois, la correction planifiée de certaines anomalies en vision de loin peut s’inscrire dans une stratégie d’amélioration visuelle globale.

Par exemple, la correction de l’hypermétropie s’accompagne le plus souvent d’un bénéfice important pour la vision de près. Il est possible d’optimiser ce bénéfice en réalisant une légère sur correction sur l’œil non dominant. La correction volontairement planifiée incomplète de la myopie sur un œil non dominant permet de préserver une vision de près chez le sujet myope. Ces alternatives peuvent être testées préalablement avec des verres de contact d’essai chez un sujet presbyte candidat à la chirurgie réfractive.

Si vous souhaitez prendre un rendez-vous avec un spécialiste de l'Institut Laser Vision, cliquez ici.

Retour en haut
Retour en haut de page
Site conçu et réalisé par TILD